.
.

L'information au service du développement

.

Historique

L’élevage fut l’un des premiers secteurs à être doté d’un service technique  avec un système de collecte de données statistiques opérationnel dès 1936;

Ce système permettait alors de disposer des données de base indispensables pour le montage et l’exécution de différents programmes de développement dans le secteur;

Dans les années 60, ce système a été revue et amélioré dans le souci de mieux appuyer la formulation des politiques et programmes dans le secteur.;

Cependant, la méthodologie de collecte des données, la lenteur dans la transmission, le traitement, l’interprétation et la diffusion ne permettait pas d’atteindre pleinement cet objectif;

C’est pourquoi, au lendemain de la grande sécheresse de 1983-1984, avec l’avènement du Projet d’élevage intégré (USAID), un nouveau système (SIMB)  de collecte a été mis en place  à titre pilote (Régions de Tahoua et d’Agadez) parallèlement au dispositif classique afin de mieux suivre et mesurer les indicateurs relatifs à la sécurité de l’économie pastorale;

son champ d’investigation est devenu national à partir de 1988 -1991 avec un échantillon de 50 marchés à bétail de référence sur plus de 100 identifiés(USAID);

1991: l’appui de l’U.S.A.I.D est arrivé à terme. Le SIM Bétail s’est vu alors rattaché au Service des Statistiques, de la Commercialisation et de la Documentation (SSCD) du Ministère des  Ressources Animales.

1991-1999: le dispositif a continué à fonctionner grâce aux contributions timides  du Projet DIAPER(CILSS) . Faute de financement consistant, les activités ont connu un ralentissement avec  pour conséquence une réduction du nombre de marchés qui passe de 50 marchés à 25 marchés (fin de l’Appui DIAPER);

1999 à nos jours: le SIM bétail intègre le Dispositif National de Prévention et Gestion des crises alimentaires et la SDR , financés par l’Etat du Niger et l’ Union Européenne ;