.
.

L'information au service du développement

.

Situation des marchés suivis au cours du mois d’Août 2020


Août 20

Les marchés à bétail ont connu ce mois une faible animation au niveau de toutes les espèces animales suivies. On constate que l’offre affiche une baisse de 34%, 12%, 14%, 31% et 28% au niveau des bovins, ovins, caprins, camelins et asins respectivement par rapport au mois précédent. La demande a suivi la même tendance avec une baisse de 35% pour le bovins, 14% pour les ovins, 19% pour les caprins, 31% pour les camelins et 33% pour les asins. Le taux de vente du mois fluctue entre 64% et 72% selon les espèces accusant une baisse de 2% pour les bovins, 6% pour les caprins et les camelins, 3% pour les ovins et 7% pour les asins par rapport au mois dernier. Le niveau des exportations accuse une baisse de 44% pour les bovins, 19% pour les ovins, 31% pour les caprins, 35% pour les camelins et 17% pour les asins comparativement au mois de juillet 2020. Les prix moyens des animaux affichent une stabilité, une baisse et une hausse selon les catégories des bovins, ovins, caprins asins et camelins. Le rapport bétail/mil indique une baisse de 10% pour le taureau, 3% pour la vache, 28% pour le bélier, 14% pour le bouc de moins d’un an et la chèvre de moins d’un an, 18% pour le bouc et 16% pour la chèvre adulte par rapport au mois dernier. S’agissant des prix moyens sur les marchés transfrontaliers, ces derniers indiquent une stabilité pour le taureau, la chèvre et l’âne, une baisse de 17% pour la brebis, 12% pour le taurillon, 9% pour la vache, 8% pour le bélier et enfin une hausse respective de 3% et 2% au niveau du bouc et l’ânesse par rapport au mois précédent. Le prix moyen des cuirs et peaux dégage une baisse variant entre 9% et 17% selon la nature et l’état des cuirs et peaux par rapport au mois dernier. Les prix moyens des intrants présentés sur les marchés affichent comparativement au mois de juillet 2020, une hausse comprise entre 7% et 28% selon la nature et l’état des intrants restants