.
.

L'information au service du développement

.

Situation des marchés suivis au cours du mois de Mars 2020


Mars_2020

Les marchés à bétail ont enregistré une faible animation au niveau de toutes les espèces animales suivies au cours de ce mois. On constate en effet que le niveau de l’offre affiche une baisse de 24% pour les bovins et les caprins, 25% au niveau des ovins, 11% pour les camelins et 19% pour les asins par rapport au mois précédent. Quant à la demande, elle a suivi la même tendance et dégage une baisse de 27% pour les bovins et les ovins, 25% pour les caprins, 20% pour les camelins et 21% pour les asins. Le taux de vente du mois fluctue entre 62% et 75% selon les espèces accusant ainsi une baisse de 2% pour les caprins, 3% pour les ovins et les asins, 4% pour les bovins et 10% au niveau des camelins par rapport au mois dernier. Le taux d’exportation accuse également comme le niveau des présentation et ventes, une baisse de 31% pour les bovins, 30% pour les ovins, 28% pour les caprins, 9% pour les camelins et 22% pour les asins comparativement au mois de février 2020. Les prix moyens des animaux affichent trois tendances à savoir une stabilité pour la vache, le bélier adulte et les catégories du chameau; une hausse de 2% pour la chamelle de plus de 5 ans et enfin une baisse variant entre 2% et 6% selon les catégories restantes. Les Termes de l’Echange (rapport bétail/mil) indiquent outre une stabilité pour le bélier,  une baisse en comprise entre 2% et 4% selon les catégories suivies par rapport au mois dernier. S’agissant des prix moyens sur les marchés transfrontaliers, ils affichent une baisse de 5% pour la chèvre, 26% pour la vache; une stabilité pour le taurillon, la brebis, les catégories   des asins et enfin une hausse de 6% , 51% et 8%  au niveau du taureau, le bélier et le bouc respectivement. Le prix moyen des cuirs et peaux dégage nonobstent une stabilité pour les cuir frais de bovins , une baisse fluctuant entre 3% et 5% selon la nature des cuirs et peaux par rapport au mois passé. Enfin les prix moyens des intrants indiquent pour la plupart une hausse comprise entre 2% et 11% selon la nature des intrants par rapport au mois précédent.