.
.

L'information au service du développement

.

Situation des marchés suivis au cours du mois de Mai 2019


mai19bis

Les marchés à bétail ont connu ce mois une faible animation au niveau de toutes les espèces animales suivies. On constate en effet que le niveau de l’offre affiche une baisse de 8% pour les caprins,  et 10% pour les bovins, les ovins, les camelins et les asins par rapport au mois précédent. Quant à la demande, elle accuse une baisse de 9% pour les bovins et les caprins, 7% pour les ovins,  12% pour les  camelins et 8% pour les asins.

Le taux de vente du mois oscille entre 63% et 80% selon les espèces accusant ainsi une stabilité pour les ovins, une baisse de 2% pour les caprins contre une hausse de 3% au niveau des bovins et 2 % pour les camelins et asins par rapport au mois dernier.

Les prix moyens des animaux affichent trois tendances à savoir une hausse, une baisse et une stabilité selon les catégories par rapport au mois d’avril 2019.

Quant aux termes de l’échange, ils dégagent une stabilité pour le bélier, la chèvre et le bouc de moins d’un an contre une baisse de 5% pour la chèvre adulte et 2% au niveau du taureau, la vache et le bouc adulte par rapport au mois écoulé .

Les prix moyens des différents intrants dégagent trois niveaux de variation : une baisse de 17% fanes d’arachide, 3% pour les fanes de niébé, 7% pour le sel; une stabilité pour la paille de brousse, les coques de niébé, le son de blé, le natron contre une hausse de 2%, 6%, 4% et 5% pour le son de blé, les graines de coton, les tourteaux de coton et les tiges de sorgho.

Les prix moyens relevés sur les marchés transfrontaliers dégagent une stabilité pour le taureau, le taurillon et l’âne, une hausse de 3% pour la vache et l’ânesse, 2% pour le bélier et enfin une baisse respective de 4%, 6% et 9% au niveau de la brebis, le bouc et la chèvre  par rapport au mois passé.

Enfin le prix moyens des cuirs et peaux accusent une baisse de 6% pour le cuirs frais, 7% pour les cuirs secs de bovins, 6% pour les peaux fraîches des ovins et une hausse respective de  3% et 7% pour les peaux sèche des ovins et des caprins par rapport au mois passé.