.
.

L'information au service du développement

.

Situation des marchés suivis au cours du mois de Février 2019


Fév 19Les marchés à bétail ont connu ce mois une faible animation au niveau de toutes les espèces animales suivies. On constate en effet que le niveau de l’offre affiche une baisse de 3% pour les bovins, une stabilité pour les ovins et les caprins, contre une hausse de 10% et 11% pour les camelins et les asins respectivement par rapport au mois précédent. Quant à la demande, elle affiche une baisse de 3% pour les bovins, 4% pour les ovins et une hausse respective de 2%, 6% et 9% pour les caprins, les camelins et les asins. Le taux de vente du mois oscille entre 65% et 76% selon les espèces accusant ainsi une stabilité pour les caprins et les bovins, une hausse de 2% pour les caprins et une baisse de 5%, 4% et 2% pour les ovins, les camelins et les asins respectivement par rapport au mois dernier.

Le nombre d’animaux exportés varie selon les espèces. En effet le rapport nombre d’animaux exportés/nombre d’animaux vendus est de 34%, 39%, 45%  et 43% respectivement pour les bovins, les petits ruminants, les camelins et les asins.

Les prix moyens des animaux affichent trois tendances à savoir une hausse, une baisse et une stabilité selon les catégories par rapport au janvier 2018. Le rapport bétail/mil est comprise entre 16% et 18% selon les catégories suivies comparativement au mois dernier.

Les prix moyens sur les marchés transfrontaliers indiquent une stabilité pour la vache, le bélier, les catégories des caprins; une hausse de 8% pour le taureau, 4% pour le taurillon et une baisse comprise entre 3% et 5% pour les autres catégories par rapport au mois passé. Enfin les prix moyens des cuirs et peaux dégagent une baisse variant entre 2% et 25% selon la nature et l’état des cuirs frais et secs par rapport au mois précédent.