.
.

L'information au service du développement

.

Echos de la COP 22 à Marrakech : les institutions régionales réitèrent leur appel pour la mise en oeuvre de l’accord de Paris sur le climat


  • CILSS à la COP22

  • CILSS à la COP22

  • CILSS à la COP22

  • CILSS à la COP22

  • CILSS à la COP22

  • CILSS à la COP22

Echos de la COP 22 à Marrakech : les institutions régionales réitèrent leur appel pour la mise en oeuvre de l’accord de Paris sur le climat : Side event CILSS, CEDEAO et OIF Thème : Mise en œuvre des Contributions Déterminées au niveau National : Enjeux et opportunités

Appel renouvelé du CILSS, de la CEDEAO et de l’UEMOA à l’endroit des Etats pour prendre en charge les conséquences du changement climatique et trouver des solutions adéquates et durables pour gérer l’insécurité alimentaire, la question démographique, la préservation des ressources naturelles.

La salle Méditerranée de la Zone Bleue a refusé du monde lors du side event organisé conjointement par le CILSS, la CEDEAO et l’OIF à travers l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD). En effet, plus de 300 invités parmi lesquels les Ministres de l’Hydraulique et de l’Assainissement, de l’Environnement, de la Salubrité et du Développement Durable du Niger, ont participé à ce side event.

Cette rencontre était coprésidée par Monsieur Issifou Alfari, représentant le Secrétaire Exécutif du CILSS, Monsieur Bernard Dubois, Directeur Adjoint de l’IFDD et Dr. Johnson Boanuh, Directeur de l’Environnement de la CEDEAO.

Monsieur Alfari a, au nom des institutions régionales (CILSS, CEDEAO et UEMOA) salué l’organisation conjointe de ce side event. Ensuite, il a rappelé l’importance des Contributions Déterminées au Niveau National (CDN). Monsieur Alfari a insisté sur le besoin d’accompagnement des pays de notre sous-région pour l’opérationnalisation de ces CDN et leur prise en compte dans les processus de planification et budgétisation est plus que d’actualité. En outre, il a lancé un appel renouvelé à l’endroit des Etats quant à la nécessité de leur engagement fort pour l’élaboration et la mise en œuvre effective de politiques et programmes durables en faveur de la réduction de la pauvreté. En terme de perspective, Monsieur Alfari a indiqué que le CILSS et la CEDEAO viennent d’engager la mise en œuvre ou l’élaboration d’importants programmes de renforcement de la résilience des populations à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle avec l’appui de l’Union Européenne, l’USAID, la Banque Mondiale (BM), de la Banque Africaine de Développement.

Pour sa part, Monsieur Bernard Dubois a mis en exergue les actions de l’IFDD à savoir : un soutien à la préparation et à la mise en œuvre des contributions Déterminées au Niveau National (CDN), un appui technique aux francophones durant toutes les sessions intermédiaires des négociations sur le climat et le renforcement de capacités des acteurs étatiques et non étatiques. Il a également invité les partenaires à mutualiser leurs efforts pour soutenir les pays ouest africains confrontés aux impacts du changement climatique.

Suite à ces mots introductifs, les invités ont suivi les présentations suivantes :

• Cadre général des CDN dans l’Accord de Paris : Implications pour les pays. Par Stéphane Pouffary.

• Point sur la préparation de la mise en œuvre des CDN et les voies de leur intégration dans les politiques et programmes nationaux, les obstacles et les opportunités. Exemples de la Côte d’Ivoire et du Sénégal.

• Soutien aux Etats pour la mise en œuvre de leurs CDN : activités prévues, enjeux opportunités et défis. Par Dr Maguette Kaire et Raoul Kouamé.

Ci-dessous les ressources de la COP 22 à télécharger