.
.

L'information au service du développement

.

Tenue des instances du CILSS du 27 au 30 juin 2016 à Ouagadougou


cilssbureauex2

Après la tenue des instances du CILSS du 27 au 30 juin 2016 à Ouagadougou, l’équipe du Secrétariat Exécutif du CILSS s’est réunie autour de son premier responsable pour évoquer les grandes conclusions tirées de ces assises.

La traditionnelle pause-café hebdomadaire, cadre convivial et de partage interne au CILSS a servi d’opportunité à cet arrêt marqué en vue de répondre promptement aux attentes des populations africaines.Pour livrer les messages forts découlant de la tenue de la 51è Réunion du Conseil des Ministres, Dr Djimé ADOUM, Secrétaire Exécutif avait à ses côtés, Ibrahim Lumumba IDI-ISSA, Secrétaire Exécutif Adjoint de la maison. L’équipe du CILSS s’est réjouie avec ses dirigeants de la reconduction des mandats du premier responsable et de celui du Directeur Général du Centre Régional Agrhymet pour les trois prochaines années. Cette marque de confiance à eux faite est le fruit des sacrifices, de la persévérance et de l’engagement au quotidien de chacun et de tous pour le bien-être des populations sahéliennes et ouest africaines.

Le Conseil des Ministres a tenu à remercier et honorer le Pr Antoine SOME qui après de bons et loyaux services à tête de l’Institut du Sahel (INSAH) durant 6 années est appelé à de nouvelles fonctions. De nombreux acquis ont certes été enregistrés sur les trois sites du CILSS au cours de l’année 2015.

Cependant, le retard dans le paiement des contributions des Etats membres constitue entre autres une difficulté majeure à laquelle le CILSS demeure confronté. Les pays ont été invités à s’acquitter de leurs cotisations pour faciliter le fonctionnement de l’Institution. A l’endroit de toute l’équipe du CILSS, Dr Djimé ADOUM a exhorté chacun à semer et à entretenir chaque jour la graine, le ferment de la cohésion, d’une bonne communication interne afin de permettre à l’Institution de renforcer sa performance pour son mandat: ‘’ s’investir dans la recherche de la sécurité alimentaire et dans la lutte contre les effets de la sécheresse et de la désertification, pour un nouvel équilibre écologique au Sahel ‘’. Dans la perspective de la réalisation de la vision du CILSS ‘’ Un autre Sahel est possible’’, il s’est également engagé à insuffler une nouvelle dynamique aux trois sites, acte qui permettra à l’Institution de maintenir le statut de Public International Organization (PIO), dédié par le Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique en 2015.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.